L’amour du café est bien ancré dans notre quotidien et les amateurs de cette boisson apprécient toujours découvrir de nouvelles techniques pour savourer ce délicieux breuvage. Dans cet article, nous allons vous faire découvrir la méthode douce d’extraction appelée Slow Coffee. Développement d’une culture de consommation responsable, exploration des arômes et utilisation d’outils spécifiques seront au cœur de cette découverte.

Qu’est-ce que le Slow Coffee ?

Le Slow Coffee est une tendance venue tout droit du Japon qui propose une approche différente de la préparation et de la consommation du café. Le concept derrière cette méthode repose sur une extraction lente et contrôlée qui vise à révéler chaque nuance et chaque profil aromatique du café moulu utilisé tout en minimisant la présence d’amertume ou d’astringence. Cette pratique mindful permet également de ralentir le rythme de vie, offrant ainsi un moment de détente seul ou entre amis pendant la préparation et la dégustation.

Les différentes méthodes d’extraction lente

Parmi les différentes manières existantes pour extraire lentement le café, voici un aperçu des principales techniques utilisées :

  1. La Chemex : inventée en 1941 par Peter Schlumbohm, la Chemex est un outil emblématique de cette méthode. Grâce à son élégante forme de carafe en verre et son filtre épais, la Chemex permet une infusion lente et maîtrisée du café qui libère pleinement les arômes.
  2. Le V60 : créé par la marque japonaise Hario, le V60 est un cône en céramique, plastique ou verre muni de fines rainures en spirale qui servent à guider l’eau sur le café moulu tout en gardant une circulation d’oxygène stable. Le V60 met davantage l’accent sur les notes fruitées et florales du café que sur la texture ou le corps.
  3. L’Aeropress : cette méthode manuelle s’apparente légèrement au mode d’extraction expresso de par sa pression, mais se réalise avec un temps d’infusion plus long et moins d’eau. L’aeropress permet une grande précision dans l’extraction des substances solubles contenues dans le marc de café, ce qui confère un goût délicatement doux sans beaucoup d’amertume.
  4. La presse française : aussi appelée French Press, cette méthode est simple et efficace pour obtenir un café corsé et riche aux saveurs prononcées. En faisant une extraction par immersion, elle laisse passer les huiles naturellement présentes dans les grains de café, contribuant ainsi à une meilleure diffusion des arômes.

Les avantages du Slow Coffee

L’appréciation du Slow Coffee découle de plusieurs bénéfices que procure cette méthode douce :

  • Le développement des arômes : en respectant un temps d’infusion plus long, les arômes du café ont le temps de s’épanouir totalement. Ainsi, il est possible de déguster une boisson riche et complexe qui permet de redécouvrir les saveurs du café moulu utilisé.
  • Moins d’amertume : contrairement aux méthodes rapides comme l’expresso ou la machine à café automatique, l’extraction lente minimise la présence d’amertume et d’astringence, rendant ainsi la dégustation plus agréable.
  • La réduction du gaspillage : cette pratique engagée encourage la consommation responsable en évitant le gaspillage et favorisant la qualité plutôt que la quantité. Elle permet également d’utiliser moins de marc de café pour préparer sa boisson et de savourer pleinement tout ce qu’elle a à offrir.
  • Le retour au geste artisanal : la méthode douce incite à prendre son temps pour créer son café. L’utilisation d’outils spécifiques et de techniques précises mettent en valeur le travail manuel et le savoir-faire de la personne réalisant cette manipulation.

Réalisation d’un Slow Coffee maison

Le choix des grains de café

Pour réussir votre Slow Coffee, il est essentiel de choisir un café de qualité. Pour cela, vous pouvez opter pour du café issu du commerce équitable, de préférence en grains pour conserver au mieux ses qualités gustatives. Il existe une multitude de variétés de cafés, chacune avec des arômes et saveurs spécifiques. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre torréfacteur local pour choisir celui qui correspond le mieux à vos goûts.

La mouture du café

Une fois les grains de café choisis, il faut les moudre finement afin d’équilibrer la force du café et la durée d’extraction. La qualité de la mouture est importante pour une extraction optimale : si elle est trop fine, l’eau aura du mal à passer à travers le marc et donnera un café trop fort ou amer ; si elle est trop grossière, l’extraction sera insuffisante et le café sera faible.

Le ratio café/eau

Pour préparer votre Slow Coffee, il est important de respecter le ratio café/eau adéquat – généralement 60 g de café pour un litre d’eau. Ce dosage permet d’obtenir un café bien équilibré, ni trop fort ni trop léger. Il est également primordial d’utiliser une eau pure et douce, idéalement filtrée, pour ne pas altérer le goût du café.

Le temps d’infusion

Enfin, le temps d’infusion varie en fonction de la méthode choisie – Chemex, V60, Aeropress, French Press… – mais aussi de la finesse des grains et de l’intensité souhaitée. Pour obtenir un Slow Coffee harmonieux, il convient donc de se familiariser avec les temps d’infusion recommandés pour chaque technique et de les ajuster si nécessaire en fonction de vos préférences.

Prendre le temps de préparer et savourer un Slow Coffee est une expérience sensorielle et gustative sans pareil. Alors, n’hésitez pas à vous lancer dans cette méthode douce d’extraction pour redécouvrir les richesses aromatiques du café, un moment de détente privilégié seul ou partagé avec vos proches.

Norman auteur du blog BisuzCoffee
Norman Bean

Récemment installé à Bordeaux depuis New York, Norman est un connaisseur de café de spécialité qui aime explorer de nouveaux horizons gustatifs. Il cherche des équipements haut de gamme pour ses expérimentations caféinées.

A lire également